Qu’est-ce que les web stories ?

Qu’est-ce que les web stories ?

Dans le monde de la création de contenu, un terme nouveau est apparu il y a quelques temps déjà, qui titille la curiosité dans votre cerveau de marketeur : web stories.

Vous connaissez les stories, telles que vous pouvez les voir sur Instagram ou sur Facebook depuis quelques années déjà. Mais qu’est-ce donc qu’une web story ? Quelle différence avec les stories sur les réseaux sociaux ?

Ne bougez pas : nous vous dévoilons ici le B.A-BA des web stories, et les premiers pas pour vous lancer dans la création de ce format de contenu qui a beaucoup à apporter à votre stratégie webmarketing.

Une brève histoire des web stories

Impossible de parler de web story sans parler, avant tout, de story.

En 2013 apparaît sur le web un nouveau format de contenu, qui viendra rapidement révolutionner l’univers du Content marketing : la story, née du réseau social Snapchat. Vous connaissez probablement déjà les stories, ces vidéos éphémères qui disparaissent au bout de 24 heures.

Au fil du temps, voyant le potentiel de ce format, tous les réseaux sociaux sortent leur propre fonctionnalité de stories : Facebook, Instagram Twitter, LinkedIn, YouTube, et même Pinterest ou les messageries comme WhatsApp et Signal.

Mais ce n’est qu’en 2018 que la web story en tant que telle naît. C’est Google qui la lance, sous le nom d’AMP Stories, comme une extension de ses Accelerated Mobile Pages. Depuis, on les connaît sous le nom de Google Web Stories, et on peut les retrouver à la fois dans les résultats du moteur de recherche, mais aussi dans Google Images et Google Discover.

Retour au présent : les web stories sont désormais devenues un format-clé innovant pour travailler votre stratégie de référencement naturel (SEO), mais aussi, tout simplement, pour communiquer de manière engageante sur vos messages de marque.

Pour en savoir plus sur les avantages de la web story, rendez-vous sur notre guide pour utiliser les web stories comme levier de croissance.

Ok, mais quelles différences entre web stories et stories Social Media ?

Au-delà du fait qu’elles apparaissent directement dans les résultats des moteurs de recherche, les web stories présentent des différences significatives avec les stories que l’on trouve traditionnellement sur les réseaux sociaux : 

  • Elles ont une durée illimitée, puisqu’elles ne disparaissent pas au bout de 24 heures.
  • Vous pouvez intégrer votre web story directement à des sites web, sur la page d’accueil, sur vos fiches produits, ou sur tout autre type de page.
  • Vous êtes propriétaire de votre web story, ce qui n’est pas le cas d’une story traditionnelle. En effet, si le réseau social où elle a été conçue disparaît, votre story disparaît avec.

Exemple de web stories qui reprennent l'expérience d'instagram
On reprend l'expérience des réseaux sociaux et on l'implante directement sur son site ou app.

Dis, ça ressemble à quoi, une web story ?

Maintenant que vous savez comment sont nées les web stories, il est temps de découvrir à quoi cela ressemble, concrètement.

Une web story est une page à part entière de votre site Internet, qui contient plusieurs pages que le visiteur peut faire défiler à l’aide de flèches. Une web story présente par nature un format responsive : elle s’adapte à toute taille d’écran, depuis le desktop jusqu’au mobile, en passant par la tablette.

Généralement, une web story adopte le même format vertical que les stories que l’on voit traditionnellement sur les réseaux sociaux. Elle associe différents types de contenu : vidéo, texte, image, GIFs… 

Vous pouvez également intégrer à vos web stories des liens, pour travailler la navigation sur votre site web ou bien la conversion. 

Autre possibilité intéressante : l’inclusion dans votre web story de formats de contenu engageants, comme des quiz ou des sondages, par exemple pour récolter du feedback sur votre marque.

Quelles bonnes pratiques pour utiliser les web stories dans votre stratégie marketing ?

Tenté par l’idée de vous lancer dans la création de web stories ? Voici quelques bonnes pratiques à appliquer pour utiliser efficacement ce format novateur.

Créer un script pour votre web story

Pour créer une bonne web story, tout commence par la conception d’un script. Au même titre que lorsque vous concevez une vidéo, le script de votre web story vous permet d’être sûr de diffuser le message-clé que vous voulez faire passer, et de structurer votre contenu de manière efficace.

Or, créer votre script demande de réfléchir à l’objectif que vous poursuivez via ce contenu web. Voulez-vous plutôt rassurer vos cibles avant l’achat de vos produits sur votre site e-commerce ? Augmenter le temps passé sur un article de blog ? Expliquer votre proposition de valeur de manière engageante sur votre page d’accueil ?

En réfléchissant à cet objectif premier, vous déterminez le format le plus efficace à donner à votre web story, et pensez également aux canaux où vous allez la diffuser.

Manier savamment le storytelling

En tant que marketeux, vous le savez : les mots ont un poids, et chaque projet web doit savoir en faire bon usage. C’est là que le storytelling, ou l’art de raconter des histoires, entre en jeu.

Votre web story doit raconter une histoire engageante, qui se suffit à elle-même, au même titre qu’une autre page de votre site web. 

Bien entendu, votre contenu peut renvoyer vers d’autres pages, pour faire creuser son sujet à votre visiteur ou pousser à la conversion. Mais votre web story doit pouvoir être consommée seule, et faire passer votre message-clé avec précision, tout en générant de l’engagement.

Une femme qui regarde des web stories sur son téléphone
Quand la web story rencontre le storytelling, vous captivez vos audiences.

Faire attention à la surcharge d’information

S’il est tentant d’exploiter au maximum le format de la web story, l’une des erreurs-clés est de surcharger chacune de ses pages d’informations surnuméraires.

Nous recommandons généralement de concevoir des web stories d’une douzaine de pages maximum - nombre au-delà duquel vous risquez de perdre l’attention de votre cible.

Mais attention à ne pas surcharger ces pages de texte, de liens ou de visuels, qui viendraient brouiller le message-clé que vous voulez faire passer. Privilégiez des pages claires, aérées, et un niveau d’information textuel qui reste lisible en quelques secondes seulement.

Utiliser un outil d’édition de web story pensé pour les marketeux

Le code des web stories est ouvert, c’est-à-dire que tout le monde peut en concevoir. Or, pour gagner du temps et vous assurer d’un rendu professionnel, vous devez vous doter d’un outil d’édition de web story qui soit pensé pour vos besoins.

Cet outil doit notamment : 

  • Être intuitif et simple à manier
  • Vous permettre d’inclure votre charte graphique, pour mettre en avant l’identité visuelle de votre marque dans vos contenus
  • Disposer de templates pré-conçus, au design pensé pour engager votre audience, afin de gagner du temps sur votre création de contenu

C’est exactement ce que vous propose JOIN Stories : et si vous découvriez notre outil de création de web stories immersives et responsive

Diffuser vos web stories comme il se doit

Vous connaissez sans doute la loi de Pareto, et la manière dont elle s’applique au monde de la création et de la gestion de contenu. On dit généralement qu’il vous faut passer 20% du temps passé à créer vos contenus, et 80% du temps à les diffuser et les valoriser pour qu’ils accueillent la visibilité nécessaire.

C’est pourquoi, une fois votre web story conçue, vous devez vous atteler à la diffuser sur tous les canaux marketing pertinents : 

  • Sur votre site web, sur les pages qui permettent d’atteindre les objectifs marketing sous-jacents à votre web story
  • Dans votre newsletter ou vos autres emails
  • Dans votre communication print, via un QR Code qui mène sur page de la web story
  • Dans les feeds organiques de vos réseaux sociaux, pour créer des carrousels engageants… 
Exemple de web story Maison Berger qui utilise le QR code

Mesurer la performance de vos web stories

Comme pour toute stratégie webmarketing, il est crucial, une fois vos web stories publiées, de mesurer la performance qu’elles recueillent.

Prenez le temps de régulièrement faire un reporting complet, comprenant notamment : 

  • Le nombre de vues 
  • Le taux de clic 
  • Le taux de complétion de vos vidéos

Cela vous permet non seulement de mesurer le ROI de votre stratégie, mais aussi d’optimiser votre contenu en continu, pour le rendre plus performant encore.

Vous disposez désormais des bases théoriques pour apprendre à manier les web stories dans votre communication.

linkedintwitterfacebook
Sommaire de l’article

Boostez l’engagement de votre audience.

Découvrez JOIN Stories et intégrez des web stories sur vos supports de communication.